Pensées

Le maquillage, moi et ma quadrattitude

Une tendance de fond se précise et s’amplifie ces derniers temps. On serait une femme libérée de nos chaînes sociétales, patriarcales, machistes (vous pouvez encore rajouter toutes celles qui vous passent par la tête) si on mettait à la poubelle nos mascaras et autres blush. Tout comme, auparavant, certaines ont brûlé leur soutien-gorge, il est de bon ton de dire qu’on s’est affranchi de notre trait d’eye-liner et de notre fond de teint.

C’est pré-supposé que toute femme ne se maquille que parce qu’elle veut plaire à son mari – patron – copain ou qu’elle ne veut pas faire pas pâle figure face à ses copines qui seraient magnifiquement pomponnées. C’est aussi pré-supposé qu’on ne se maquille que parce qu’on se trouve moche (aouch!)

Finalement celles-là mêmes qui prétendent libérer les femmes d’un carcan, les résument et les renvoient à un rôle de potiches sans cervelle, n’existant que pour plaire aux autres, et dénuées de tout bon sens et d’assurance. 

Je déteste les donneurs de leçons, encore plus quand il s’agit de femmes qui disent aux autres femmes comment être moins femme!

Je ne pense pas que le maquillage soit un signe d’asservissement de la femme ou une négation de sa capacité à jouer un rôle dans la société. C’est exactement ce que je pense du voile ou du choix de certaines de ne pas travailler à l’extérieur, mais ce sont d’autres sujets.

Pour moi être féministe, c’est permettre à chaque femme d’être femme comme elle l’entend.

Le maquillage: poudres de magie

Saviez-vous qu’à l’origine, le maquillage était utilisé par les 2 sexes ? Feuilletez des livres sur l’ancienne Égypte et vous verrez qu’hommes et femmes étaient maquillés. On s’en servait principalement durant les rites chamaniques ou séances de prières.

En plus de son utilisation par les deux sexes, le maquillage était et est toujours utilisé dans certaines contrées pour ses vertus guérisseuses ou protectrices. En orient, nombreux sont ceux qui soulignent leurs yeux de khôl. Le khôl traditionnel est de plus en plus rare je le reconnais. Mais, traditionnellement, il est fabriqué à partir de  sulfure d’antimoine (poudre des roches montagneuses de l’Atlas), auquel on rajoute, très finement broyés et selon les régions, des noyaux d’olives et/ou de dattes, des clous de girofle, du gingembre et de l’huile d’olive. J’ai la chance d’avoir des femmes de ma famille qui le font encore. Il est réputé pour nettoyer et protéger les yeux des impuretés, protéger des lumières très fortes (ce n’est pas anodin s’il vient des pays chauds) et favoriserait la pousse des cils. Et ce n’est clairement pas le khôl de Guerlain qui aura ses propriétés (même si j’ai craqué pour lui par le passé!)

Restons au Maroc et parlons de l’akker fassi. Cette poudre de coquelicot et d’écorce de grenade était utilisée, à l’origine, par les orientaux pour ces vertus hydratantes et anti-oxydantes. Mais il colore aussi magnifiquement les lèvres et les pommettes d’un rouge profond.

Pour moi, le maquillage a ceci de magique qu’il efface une nuit un peu courte, qu’ il souligne le noir de jais de mes yeux, ou  ma bouche… Le maquillage doit servir à… se maquiller (oui oui, vous avez bien fait de passer par là!), à souligner ce que la nature vous a donné de jolis, mais certainement pas à vous camoufler.

Une fois par an, durant le mois de jeûne, je ne me maquille quasiment plus. Je ne me sens pas vilaine. Je ne me terre pas au fond d’un trou. Je ne prends pas de congés pour éviter collègues et amis. Bref, comprenez que nombre de femmes maquillées le font pour leur bon plaisir.

Le maquillage : un plaisir

Le matin, je passe vraiment 1 heure dans ma salle de bain, entre douche, habillage, coiffage et maquillage. Est-ce que cela me gêne ? Absolument pas ! J’aime ce moment à moi, ce moment quasiment unique que je m’accorde, égoïstement. Certain-e-s trouveront que c’est du temps perdu. C’est avoir bien peu d’estime pour soi que de penser que s’occuper de soi c’est perdre son temps. Je ne me réveille pas tôt pour me maquiller; je le fais car j’aime les matins.

Tout comme j’applique sérum et crème pour prendre soin de ma peau, pour préserver mon capital santé et jeunesse, je me maquille, pomponne, parfume, coiffe. Il est important de s’accorder ce petit plaisir: de prendre soin de soi, de voir que l’on a de jolis traits, de savoir les mettre en valeur. Cela fait partie intégrante du respect de soi, de son corps, de sa personne, de sa personnalité.

Je vais vous avouer autre chose: les jours / périodes où ce n’est pas trop çà, le simple fait de m’apprêter me donne la patate. Je ne compte pas le nombre de fois où, dans ces moments, après m’être préparée et avoir appréciée ce que me renvoyait le miroir, j’ai prononcé cette phrase: « Show must go on! ». Me maquiller a le même effet que de prononcer un mantra. Lorsque je prends soin de mon enveloppe charnelle, je prends d’abord soin de mon mental.

Un jour, un homme avec lequel j’étais en désaccord m’a dit… »sois belle et tais-toi ». Je lui ai répondu « Mes parents m’ont faite pas trop mal; j’ai donc décidé d’être jolie et intelligente ». L’un n’est pas exclusif de l’autre.

Le maquillage: féminité

Je ne dis pas qu’une femme non maquillée n’est pas féminine, entendons-nous bien. Je dis juste que lorsqu’elle l’est, elle met en exergue sa féminité. Alors même qu’au départ le maquillage avait une utilisation totalement asexuée, il est aujourd’hui le produit féminin par excellence … (quoi que pas mal d’hommes se l’approprient désormais).  Pourquoi devrions-nous être gênées de mettre en avant cette part de nous-même? pourquoi devrions-nous cacher notre goût prononcé pour le féminin? Où est le mal à vouloir se voir plus jolie, être vue plus jolie, à incarner la féminité telle que beaucoup se l’imagine?

Vous le savez, parce que je l’ai souvent dit, j’aime ce qui est suranné. J’aime ce rôle que nous nous assignons nous-mêmes à être féminine. Quelle femme n’a jamais joué de son charme? Quelle femme n’a jamais fait des yeux de biches? La féminité s’exprime de bien des manières et pour moi elle passe par ce côté apprêté.

Si ce sont ces raisons qui vous poussent, chaque matin, à utiliser pinceaux et poudres, continuez à vous faire plaisir sans culpabiliser face aux autres femmes qui vous diront que vous vous soumettez à je ne sais quel ordre établi! Si vous le faites pour vous cacher, parce que vous n’aimez pas ce que vous renvoie le miroir, arrêtez ti suite!  le problème ne se trouve pas sur votre visage mais bien dans votre tête. Réglez çà et après retournez à vos poudres et rouge à lèvres.

Le maquillage: un acte militant?

Ma quadrattitude me permet d’avoir un rapport sain au maquillage. Il est certain qu’étant plus jeune, on agit souvent par mimétisme, peur du jugement, besoin d’appartenir à un groupe… Il est important de se connaître pour faire tous les gestes de notre vie pour les bonnes raisons et non pour vous cacher. Finalement, je crois que c’est ce qui m’agace le plus dans le discours ambiant: des trentenaires sûres de tout et qui veulent expliquer aux plus âgées qu’elles n’ont rien compris et se sont fait avoir comme leurs aînées. Stop aux certitudes; respect des avis autres et des expériences vécues par vos semblables… Enfin stop au jugement!

Allez faire un tour sur les comptes de #hijabistas ou #turbanistas, ces femmes qui portent turbans et voiles. Voyez comme elles sont belles et pomponnées. Croyez-moi, se mettre en valeur ainsi, se maquiller, se montrer, avancer sur le devant de la scène leur minois pomponné est un acte bien plus militant que celui de sortir avec un peu de caca dans les yeux. Penser qu’une femme maquillée est prisonnière de tout ce que vous voulez est aussi stupide que de penser qu’une femme sans fard est négligée.

Bref, et pour finir … Bordel, on peut être femme, maquillée, intelligente et en avoir bien plus que certain-e-s à poser sur la table.

Sur cette note très poétique (mais çà aussi, c’est moi!) je vous laisse la parole.

ps: Je suis maquillée même pour rester chez moi parfois. Je sors sans maquillage sans aucun souci. Hormis mon mois de jeûne je me maquille chaque fois que je vais au bureau. ET pourtant, j’ai fait des études, je travaille au milieu de beaucoup d’hommes et me rends régulièrement sur des chantiers, j’ai un caractère hyper trempé Et pourtant, mon dressing est composé majoritairement de robes, me balader chez Sephora est vraiment un plaisir..; Et pourtant je déteste les films à l’eau de rose (sauf Outlander! et Love actually), je porte ultra rarement des talons hauts… Mon maquillage est enfin plus proche du nude que du contouring! Bref vous l’aurez compris; je ne suis pas à une contradiction…Mais je sais que je suis femme et féminine… et j’y tiens.

ps2: n’hésitez pas à partager votre avis et cet article.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le maquillage, moi et ma quadrattitude »

  1. Et ben merci pour ton point de vue, j’avoue que je suis assez loin de toutes ces considérations! Mais j’ai été «choquée» quand en faisant du tri dans ma sdb, j’ai donné des échantillons à des collègues, qui elles ont été «choquées» que je n’utilise aucune crème de jour ou de nuit (juste solaire :-P), parce qu’il «faut le faire» d’après elles (et d’autres, c’est pas les premières à me le dire ;-)). Peut être que je le regretterai un jour, peut être pas! En tout cas j’ai économisé du temps et de l’argent.
    Et bien sûr, je ne me maquille pas, tu l’auras deviné 😉 je suis comme je suis et puis voilà !
    Alors oui certes, je ne prends pas suffisamment de temps pour moi, c’est sans aucun doute…mais Je fais maintenant attention à moi, quand je m’habille et je mets même des boucles d’oreilles (enfin là ca fait 15 jours sans ;-)).
    L’essentiel est de se sentir bien, quelques soit la façon du parvenir!

    J'aime

    1. Je sais que tu es une femme nature et sans maquillage. et je suis heureuse de te lire.
      En fait mon propos est là: une femme maquillée n’est pas superficielle ou soumise et une femme nature n’est pas négligée.
      A chacune de vivre sa beauté comme elle l’entend. Bises

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.