Couture

Couture de tous les jours

Non je n’ai pas disparu. J’ai pleins de petits articles (aux longs blablas) en préparation…. mais surtout en finition… but I’m back, for real!

Cela fait un moment que je n’ai pas parlé couture.

Pourtant j’ai réalisé un joli sweat dont je vous reparlerai prochainement et une jupe droite.

En parlant de jupe droite, çà y est je crois que j’ai compris…. (j’ai la tête dure) mon popotin et mes hanches sont anti-jupe droite. Attention, je n’en suis pas encore Nikki Minaj, et je n’ai certainement pas l’intention de le devenir. Pour autant, il est clair, que femme with an ass and hips bannira la jupe droite. On reparlera un jour des morphologies et des vêtements qu’on a envie de coudre et ceux qui nous vont; bien entendu ces chemins ne se croisent pas toujours ce serait trop facile!

Mais aujourd’hui c’est une couture différente dont j’ai envie de vous parler: nos encours! oui, vous savez ces projets commencés et abandonnés/oubliés/délaissés en cours de route, parce que:

* trop prise de tête/ trop long / trop de découd-vite… vous vous êtes promis d’y revenir… mais plus tard (mouais!)

* vous avez eu des doutes sur le modèle, le tissu pendant la couture

* un nouveau projet vous a tapé dans l’œil et vous avez rangé celui-ci… et oublié

Depuis quelques temps, j’ai encore moins de temps que d’habitude et encore plus de fatigue. J’ai donc eu du mal à me lancer dans un réel projet couture. Toutefois, dans la veine de mon allègement – désencombrement, j’ai été prise d’une folie furieuse de terminer ce que j’avais commencé ou à faire depuis des mois / semaines / années (si j’vous juuuure, la honte sur moi!)

* les ourlets:

–  d’un pantalon de ma mère et d’un bas de jogging de la même gentille génitrice,

– des ourlets fins, très fins, vraiment fins, si fins (oook j’arrête, mais c’est pour que vous visualisiez bien la chose). Madame Maman a décidé de couper en 2, deux grands châles tout fins (t’as peur que je recommence?!!!) l’un en soie et l’autre en je-ne-sais-pas-quoi-super-fin aussi. Mais là elle s’est rendue compte qu’elle ne pouvait pas les porter comme çà (tu m’étonnes?!)… « ma fille chérie, tu sais que je commence à voir moins bien » (là, j’ai failli lui répondre « oui mère-grand! »; je ne m’y suis pas risqué). Et bien, même si les tissus étaient fins et fuyants, c’est passé tranquille devant Netflix; c’était même presque relaxant.

* le haut Plantain de Deer & Doe ; il ne manquait que l’encolure et les ourlets. Je n’étais plus du tout convaincue par le tissu. J’ai encore des doutes; toutefois j’essaierai de le porter sous une robe unie et je verrai bien comment je me sens. Si vraiment, je restais sur ma position de bof-bof alors je trouverais bien à faire plaisir à quelqu’un d’autre.

* un pantalon à pont dont le tissu s’effilochait au niveau d’une couture; je ne saurais pas vous dire depuis quand je ne l’ai pas porté ni depuis quelle date il attend son tour. C’est enfin fait et j’en suis contente. Y’a plus qu’à le porter maintenant.

* un point de croix, que j’ai commencé en septembre 2015. Je l’ai fait chaque jour pendant des jours et puis… je l’ai rangé et oublié. Pourtant mon amour pour les travaux d’aiguilles a commencé avec le point de croix et j’ai toujours plaisir à reprendre mes tambours à broder. Je ne vous en dis pas davantage pour le moment. Il mérite d’être présenté tout seul dans un article rien qu’à lui.

* j’ai enfin mis le nez dans toutes les chutes que je conservais en attendant de trouver des projets pour les utiliser. Et bien vous savez quoi? Je ne les ai pas conservé. Si je ne les ai pas utilisé depuis tant d’années, il y a vraiment peu de chance que je le fasse dans les prochains mois. J’en ai conservé un strict minimum pour nettoyer mes pinceaux à maquillage et le reste est parti dans les bennes « le relais  » qui recyclent les tissus et vêtements non réutilisables.

Conclusion:

il est très gratifiant de plonger dans ses encours mais encore plus de les terminer. Cela nous autorise à planifier d’autres projets.

Sur un plan plus pratique, j’ai vidé mes paniers et placards; j’ai vraiment l’impression de m’être allégé l’esprit. 

Et puis, finalement, même si vous terminez un projet que vous ne pensez pas garder, c’est une belle occasion de l’offrir, de faire plaisir, de donner …. bref de créer un véritable échange.

On arrive en fin d’année et quoi de mieux que de préparer une nouvelle année libérée de ses boulets? Dans quel état est votre pile d’encours? Avez-vous déjà abandonné certains projets? Que faites-vous de vos chutes? Pensez-vous replonger dans vos encours?

à bientôt.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Couture de tous les jours »

  1. J’ai plusieurs en-cours, mais pas depuis (trop) longtemps, par contre, j’ai des trucs à reprendre (découdre un haut qui ne me plait pas pour en refaire un autre, car j’aime beaucoup le tissu!) et ça ça augmente…
    En général, je mets du temps à me mettre au projet et je m’y mets pour de bon…mais bon, c’est en général.
    Pour 2018, je vais continuer à éviter d’acheter du tissu et à lire les livres en attente….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.