Minimilize me·Pensées

ZD et écologie dans mes déplacements: ma vie en vélo

Afin de progresser dans mes petits pas greens, et aussi parce que je sentais que mon corps demandait davantage de pump it up, j’ai enfin sorti le vélo quotidiennement depuis bientôt 2 mois.

Je fais mes trajets quotidiens jusqu’au bureau, soit au minimum 12 km par jour. Je suis devenue addict et je le prends également le week-end quand je sais que je n’ai pas besoin de revenir chargée comme une mule. En fait, plus je pédale, moins j’ai envie de m’enfermer dans ma voiture.

Plutôt que de répéter ce que nombre de cyclistes ont déjà pu écrire ici ou là, je souhaiterais partager avec vous des petits « trucs » que j’ai remarqué depuis qu’ Yvette la bicyclette est presque de tous mes déplacements. Il y a d’ailleurs certaines remarques qui ne nous concernent que nous, gazelles et autres licornes!

Eh oui c’est vraiment vrai que tu vois plus de choses quand tu fais tes déplacements en vélo.

* sache d’abord, que sans écouteurs tu pédaleras ou 135 € il t’en coûteras. C’est vrai depuis le 1er juillet 2015. Je comprends les arguments de sécurité mais en même temps, je trouve çà bof. A moins d’avoir une enceinte bluetooth dans votre petit panier, et de passer pour…je ne sais quoi, eh bien pas de pédalage en rythme. Il reste toujours la possibilité de chanter!

* Ce matin, j’ai eu le droit à celui qui te double et qui fume! Pas mal de choses à digérer dans ce petit non évènement. Il faut accepter que cette personne est fumeuse, qu’elle le fait en pédalant mais, par dessus le marché, il te dépasse…. pour qu’en plus, tu récupères sa fumée dans la figure. Il a bien pris soin de te dépasser mais de rester à ta portée…il serait dommage que je ne profite pas de son tabac, quand même!

* Tu fais ton trajet tranquillement sur ta piste cyclable et sur la partie piétonne tu croises quelqu’un qui te dit bonjour et te sourit. C’est exactement le même qui ne t’aurait pas calculer si tu avais été à pied et qu’il avait réalisé qu’en fait tu portes une jupe midi. Il a un truc qui assimile jupe midi avec prêcheuse des témoins de Jéhovah! Je trouve çà incroyable…. ils me font penser aux petits garçons d’école maternelle qui essaient de voir la culotte de leur petit camarade!

* En parlant de jupe, les femmes, on le sait, peuvent être un peu pimbêches entre elles. Alors que tu pédales, et que tu remets ta jupe en place, tu croises celle qui justement te jette un œil réprobateur, comme s’il ne fallait porter que du décathlon pour pédaler!

* Il y a celles qui portent des vêtements qui les boudinent ….alors en vélo! L’autre jour, nous étions quelques cyclistes à l’arrêt et une femme portait un short (je t’ai dit que je n’aimais pas les shorts… bref c’est pas le sujet!). Elle essayait de tirer dessus, de le détendre parce qu’il était en train de lui lacérer les cuisseaux! Ma chéwwwwie, il faut acheter des vêtements à ta taille!!! t’as pas fini d’en ch*ù$ avec ton short…çà va faire pareil quand tu t’assiéras au bureau, que tu monteras des escaliers….

* Au début, j’avais tendance à surestimer la taille de mon petit panier de guidon. Passer d’un coffre plus banquette arrière pour stocker et transporter à une panière demande un temps d’adaptation. En conséquence, je jouais à tétris avec mes affaires  pour qu’elles tiennent dans cette panière et j’évitais soigneusement les petits trous, les montées et descentes brutes de trottoirs. Mais un jour, sacs, lunettes et gobelet isotherme ont volé, alors que je traversais un carrefour… j’ai compris depuis.

* Nous avons la chance à Strasbourg d’être la 4ème ville la plus cyclable au monde….Hip hip hip!!! Il y a donc pleins de pistes cyclables avec pleins de panneaux qui disent aux piétons (que nous sommes aussi), de ne pas trotter sur la piste. Il y en a toujours (souvent au téléphone d’ailleurs) qui occupent la piste et vous ralentissent voir vous stoppent. Je n’osais pas jouer de la sonnette au début pour leur demander de s’enlever. Mais çà c’était avant.

* Lorsque je park mon vélo, je ne peux m’empêcher de regarder les vélos autour. Il y en a toujours un qui a une drôle de sonnette (la dernière qui m’a fait sourire était en en forme de grenouille, ), ou alors des roues de couleur, une guirlande de fleurs, une caisse à vins en guise de panier.

* j’étais persuadée qu’en arrivant au bureau je serais dégoulinante de sueur. Il n’en est rien. Je pédale tranquillement… je vais au bureau, hein… rien ne sert de se presser. 

* enfin, j’ai pris mon temps mais j’ai acheté un vélo d’occasion Git***e, #teamdonnerunesecondevie; je le voulais simple mais rétro. On voit bien qu’il a vécu et qu’il a surtout dormi dans un garage. Malgré ces petites traces de rouille par endroit, le fait qu’il soit un peu lourd, je l’aime d’amour!

Il est certain que mes petits trajets ne feront pas de moi une cycliste chevronnée, mais j’apprécie ce moment de presque balade avant d’attaquer ma journée, et de coupure avant de rentrer le soir.

Pour le moment, je me dis que je continuerai certainement à l’utiliser en automne voir en hiver. Avez-vous des trucs, des astuces qui permettent de continuer à faire du vélo même s’il fait froid?

 

PS: Je rappelle aux strasbourgeois-es qui ont envie d’un moment rétro, agréable à la rentrée qu’une balade très sympa est organisée (attention: limitée à 300 participants)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s