Minimilize me

où donner et vendre nos désencombrés.

Je suis en phase de désencombrement, vous commencez à le savoir si vous me suivez ici, sur instagram et facebook.

Les lectures que j’ai pu faire ces dernières années ont provoqué de véritables déclics en moi; en fait c’était là… je ne savais juste pas comment faire. Que ce soit Béa Johnson, Dominique Loreau, Marie Kondo ou Léo Babauta, je suis intimement convaincue qu’un intérieur épuré, simplifié, des placards ne conservant pour nous que le nécessaire sont avant tout des moyens de nous concentrer sur ce que nous souhaiterions et nous aident d’une certaine manière à réaliser nos vies.

Mais avant d’arriver à cette simplicité (pas besoin nécessairement de viser l’épure), il faut tout sortir, trier, choisir, et enfin vider.

Marie Kondo ou Dominique Loreau n’hésite pas à dire qu’il faut jeter ce dont on a plus besoin, ce qui nous encombre. Il est difficile pour la plupart d’entre nous d’entendre ce discours. Jeter ce serait gâcher. Mais en achetant un objet inadéquat, inadapté, inutilisé, que l’on possède déjà, on a jeté notre argent par la fenêtre depuis belle lurette ! Le jeter réellement serait une sorte de « choc » qui dirait à notre cerveau: « voilà, tu as vu où t’a mené ton manque de réflexion. Réfléchis avant d’acheter! ». Comme on comprend que le feu brûle, quand on a approché la main, on réfléchira plus longuement nos actes d’achats.

Dans une autre optique, un peu plus zéro déchet, il faudrait garder pour réutiliser, même sous une autre forme, ce qui serait encore en bon état.

Mon objectif est le désencombrement et je suis d’avis qu’il faut sortir les objets de chez soi quand on a réussi à prendre la décision de s’en séparer. Les conserver dans un carton ou un sac, en se disant, « je vais le réutiliser en le réadaptant, en le retapant… » c’est inutile. Au cours de mon 1er minsgame, j’ai trouvé une tonne d’items que je devais recycler, retaper, repeindre……

En général je m’accorde un moment dans le week-end, durant lequel je vais à la chasse aux items inutiles. Je vise une pièce, ou un tiroir, un placard et je sors tout ce qu’il y a. Les décisions ont rarement été difficiles à prendre. Un petit pincement parfois, mais pas plus… et surtout aucun regret.

Toujours est-il que je suis comme beaucoup d’entre vous, j’ai essayé de trouver, d’offrir une seconde vie aux objets qui ne pouvaient décemment pas finir dans un incinérateur. Je n’ai rien inventé; beaucoup de ces solutions sont connues mais j’ai pensé que les regrouper dans un seul article aiderait certain-e-s d’entre vous.

Solution 1: DONNER A L’ENTOURAGE

On a tous-tes une sœur, une copine, la petite amie d’un pote, une cousine qui louche secrètement depuis longtemps sur la robe noire qu’on n’a pas porté depuis deux ans. Parler autour de vous de votre désencombrement, prenez en photo les biens dont vous voulez vous séparer et proposez les aux personnes qui seraient susceptibles d’être intéressées. Pour ma part, j’ai donné mes vêtements neufs ou quasi-neufs, ainsi que mes sacs à mes deux sœurs. Si des pièces ne les intéressaient pas, alors celles-ci allaient rejoindre des bagages que mes parents emmènent au Maroc pour les donner là-bas. Lorsque j’ai désencombré la salle de bain pour passer à des cosmétiques plus slow, c’est également vers mes sœurs et ma môman que je me suis tournée. Je n’ai fait que des heureuses.

J’avais également parlé de ma tonne de magazines à mon collègue de bureau. Je lui en ai ramené quelques-uns pour sa compagne, qui a apprécié. Il est passé récupérer les 20kg restants.

Je trouve gratifiant de donner … Et ce cadeau est multiple: la satisfaction de donner et la satisfaction de désencombrer… sans créer de déchets (pour le moment du mois)

Solution 2: DONNER AUX ASSOCIATIONS

Je dissocie effectivement ces 2 dons parce qu’ils ne nous impliquent pas de la même manière. Quand on donne à l’entourage, on fait plaisir, on rend service, on se fait plaisir. Dans le cas du don aux associations, on a le sentiment d’aider, de répondre plus à une nécessité, un besoin. Je fais bien attention à ne mettre à destination des associations que des effets qui peuvent servir et qui sont en (très) bon état. On constate malheureusement très souvent que les gens considèrent plus pauvres qu’eux comme des nécessiteux, des gueux (oh c’est fini le moyen-âge!!) prêts à prendre ce qui devrait être jeté! Je considère que donner de la m*^$! c’est piétiner leur dignité. Pas la peine de citer des associations, vous les connaissez: Emmaüs, Secours Populaire, Armée du Salut, Croix rouge, etc…. Mais vous pouvez rechercher d’autres associations moins médiatisées mais qui œuvrent tout autant; j’ai par exemple fait le choix d’apporter un matelas et des couvertures à l’association Alsace- Syrie.

* Vos lunettes peuvent être envoyées à des associations comme Lunettes Sans Frontière, Optic 2000, Krys, les Lions Club

* Vos vêtements peuvent être déposés dans les bornes Relais. Saviez-vous que sur 100 vêtements donnés au Relais (1er acteur en France dédié au recyclage textile), 3 sont jetés, 36 sont recyclés en chiffons ou en isolants, 6 sont commercialisés dans les boutiques Ding Fring, et 55 sont exportés vers l’Afrique.

* Vos livres, cd, et dvd: voyez avec l’école du petit, la bibliothèque de votre ville, la ludothèque, Mémé Maüs…

* Vos meubles et autres équipements de la maison: Bien entendu, on pense dès le début à Emmaüs. Mais il existe bien d’autres organismes qui cherchent à récupérer ce type de bien pour des personnes en grande difficultés; vos couvertures et oreillers,  peuvent être donnés à des associations qui s’occupent de personnes vivant dans la rue.

* Vos médicaments: rapportez-les à votre pharmacie. Aucune autre solution n’est à envisager. Ils sont à même de savoir les retraiter.

Certains vous conseilleront les sites du type donnons.org, recupe.net, jedonne.org. Je vous avouerai qu’à tous ceux-ci ma préférence va à des organismes du type Emmaüs ou Oxfam.

Solution 3: VENDRE

Dans ce cas, tout dépendra de votre patience, de votre appétence pour la négociation, de votre intérêt à gagner ou non des pépettes. Cela dit, je pense qu’on ne peut proposer à la vente que des biens en très bon état (voir neufs avec étiquette). Si votre bien est très (trop) commun, il ira se perdre dans la liste interminable des items à vendre…. à moins que vous ne décidiez de pratiquer des prix défiants toute concurrence.

Pour tout, et parfois même n’importe quoi, vous connaissez tous-tes le bon coin, ou ebay. Je trouve, personnellement, que c’est trop fastidieux à mettre en ligne, que vous avez toujours 150 demandes pour baisser le prix alors que vous êtes à 10% de la valeur, que les gens ne sont pas toujours très sérieux…. Vous l’aurez compris, çà me saoule. Je préfère clairement gagner moins mais aussi m’enquiquiner moins.

* Livres, CD, DVD: Momox, Gibert Joseph. Ne vous attendez pas à faire fortune mais au moins, ces biens inutilisés auront quitté votre nid pour aller faire le bonheur de quelqu’un d’autre. J’aime l’idée que l’on puisse accéder à la culture à des prix raisonnables.

* Vêtements, sacs et accessoires: il faut bien choisir le site sur lequel on va vendre en fonction de ce que l’on propose: vinted pour les pièces un peu cheap, casual. Si vous possédez de belles pièces de marques un peu plus prestigieuses, je vous conseille alors de les mettre sur videdressing ou vestiairecollective. Et si vous faites partie de ceux qui n’ont pas envie de gérer la vente, préparez un sac et envoyez-le à percentil.

J’espère vous avoir donné quelques pistes, peut-être même des pistes de recherches.

Qu’avez-vous fait des items que vous avez désencombré? Préférez-vous le don ou la vente?

Publicités

Une réflexion au sujet de « où donner et vendre nos désencombrés. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s