Minimilize me

Bilan #1 de mon défi #uneannéesansshopping

J’ai eu la superbe, logique, fabuleuse, magnifaïk idea de débuter ce défi un 3 février… lorsque les magasins affichent leur 3ème démarque sur les soldes et que tu vois de loin, sans entrer dans le magasin, sur un portant « à partir de 3 € »!!!! Moi, ex-docteur ès bonnes affaires, je me suis sentie comme tous ces mecs que tu mets sur l’ile de la tentation, au milieu de bimbos et ayant laissé à la maison la mère Denise!

Et puis, d’un coup, dans ma tête (il s’en passe des choses croyez-moi!) j’ai vu de petites mimines de 9 ans en train de fabriquer ces vêtements. Je me suis souvenue que j’en avais acheté des tonnes et que soit:

* je ne les avais pas porté et qu’ils avaient pris la poussière dans mon armoire en attendant que je les donne: ils n’étaient pas si terribles, pas si seyants…

* je les avais porté et au bout du 3ème lavage, ils étaient tout pourris!

* je me suis également rappelé le plaisir et la fierté, même si ce n’est pas parfait, que j’avais à coudre mes vêtements, à choisir mon tissu, mon patron.

Une fois toutes ces raisons en tête, je n’avais plus du tout l’envie de rentrer, de regarder et encore moins d’acheter.

Alors qu’ai-je acheté?

Pas de vêtement, pas de sacs, pas de chaussures…je te jure; pas de nouvelle montre, ni de foulard ou linge de toilette. Pas plus que je n’ai cédé à des étoffes sans projets précis.

J’ai acheté:

* des tissus oui mais en sachant exactement ce que j’allais en faire; un jersey pour ma robe Steph 2ème du nom à – 50% et  un tissu molleton gris chiné dans lequel j’ai réalisé ma jupe Carola.

* ayant cassé ma cafetière à piston Bodum, j’ai été en racheté une. D’ailleurs, je tiens à partager avec vous cette anecdote. Sur instagram, je vois passer des photos d’articles de la dite marque, publiées par une blogueuse avec un message du genre « aleeerte, Bodum est en vente sur showroomprivé ». De ce pas je m’y rends et vois la 3 tasses à 9.90 € au lieu de soit disant 15 €. Et hop, réflexe pourri en action, je la mets dans mon panier…. et puis j’y réfléchis et je ne valide pas. Je me rends, en sortant du bureau, chez les Galeries Laruinette…et là que vois-je, sans promo, ni rien…9.90€!!!! moralité: les ventes privées, il faut s’en méfier! En plus je me serais tapé les frais de port…alors que là, çà ne m’a couté qu’une réduction de cellulite! Autre aparté: la cafetière à piston est une option café zéro déchet parfaite. Et le café est tout aussi bon que quand tu le fais dans la machine de Georges!

* 4 assiettes à dessert: j’ai un beau service, que je garde pour quand je reçois. Mais je n’avais plus de petites assiettes jolies pour tous les jours…alors vive les assiettes #Pomax des Galeries Laruinette à -60%.

* 2 collants…: – 50% pour du ventre plat!!! c’est qui la mini-shoppeuse qui assure?

Enfin, j’ai réalisé une dernière acquisition, mais ce n’est pas vraiment un achat. Bouges pas, j’t’explique. J’avais un certain nombre de bijoux qui dormaient dans une boite depuis des années: une boucle d’oreilles esseulée, une chaîne cassée, un bracelet abandonné… Bref, je les confie à mamoune qui part au Maroc en lui demandant de les revendre pour moi. « Allo, ma fille, j’ai récupéré tuit mille dirhams; je te les change en euros et te les ramène. ». Je demande à ma mère de n’en rien faire et d’acheter une jolie paire de boucles d’oreilles; j’ai confiance en son goût…. puisqu’elle connaît les miens. Ce n’est pas vraiment un achat, on est d’accord? c’est un ré-investissement! Concrètement, je n’ai rien dépensé et j’ai surtout réalisé un achat qui me permettra une revente dans quelques temps.

J’ai eu des envies de craquage. J’attends encore de voir s’il s’agit d’un réel besoin. Je fais une fixette sur les sacs bandoulière. J’en veux un beau, qui durera et de taille moyenne. J’ai regardé sur plein de sites, j’ai jeté un coup d’œil aux ventes privées. Mais j’ai résisté. J’ai un faible (très fort) pour celui-ci. D’autant plus, qu’il recèle en lui des valeurs qui sont, non pas essentielles à mes yeux, mais qui ont de plus en plus de valeurs. En l’occurrence, Matt & Nat est une marque canadienne vegan qui travaille principalement des matières recyclées et respectueuses de la nature. (message pas subliminal du tout #jassumejaihontederien: si quelqu’un chez #mattandnat passait par là et voulait me l’offrir, ce serait bien bien bien…gentil.)

Finalement, pour conclure…pour réussir une année sans shopping peut-être la solution est-elle:

et cela ne s’applique pas uniquement aux vêtements, hein Vivienne?

 

 

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Bilan #1 de mon défi #uneannéesansshopping »

  1. Super article! Il est vrai qu’il n’est pas facile de supprimer du jour au lendemain toute envie de shopping. Je pense que la première étape est de se désabonner de toutes les newsletters, qui ne sont pas là pour t’informer et te faire économiser de l’argent, mais bien pour t’en faire dépenser!

    J'aime

    1. J’y pense, j’y pense 🙂 j’ai même peut-être un modèle en tête. En plus tu as raison, cela me permettrait d’utiliser des tissus et simili dont je dispose déjà. Affaire à suivre…
      Mais il est quand même beau, hein? et éthique et toussa, toussa…
      non tu as raison… défi, défi, défi!!!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s