beauté

Mon aventure capillaire: Saison 1 Episode 3

Bonjour, Hello, Salam, Shalom, Namasté!

Je vous préviens çà va être long.

çà y est, j’y suis arrivée! I’m a winner! J’ai tenu un mois!

4 semaines sans me laver les cheveux, sans même qu’une goutte d’eau ne touche ma tête…pas un water only, pas un shampooing sec…. rien, nada, walou!!!! Et vous savez quoi, ce n’était pas si pire!

Bon j’imagine déjà la tête de ceux qui ne jurent que par schwarzcradopf ou l’oréprout…. mais comment dire? en fait je m’en moque. Disons que nous en reparlerons dans quelques années car je suis persuadée que tout le monde viendra (consentant ou contraint) à une vie et une consommation plus saine.

Petit rappel:

Une cure de sébum consiste tout simplement à ne pas se laver les cheveux de préférence pendant un mois. Durant ce mois, on continue à s’occuper de sa crinière en procédant à des brossages minutieux, tête à l’endroit et à l’envers, dans tous les sens avec une brosse qui va bien.

Le sébum se trouve sur la peau du cuir chevelu, et a un rôle protecteur. Les shampoings cracra du commerce contenant notamment des tensioactifs ôtent non seulement les poussières et autres saletés de la vie de tous les jours, mais également la couche protectrice que constitue le sébum.  Et c’est comme çà que souvent apparait le phénomène des  » racines grasses pointes sèches ». Eh oui, pas bête notre cuir chevelu qui se défend.

Une cure de sébum a donc deux intérêts : hydratation et nutrition. En ne décapant pas le sébum pendant une longue période de temps, et en le faisant glisser sur les longueurs par le biais du brossage, on aère les racines et on nourrit et hydrate ces longueurs avec l’agent le plus naturel qui soit. Le sébum est absorbé par la fibre du cheveu, et comme il est constitué d’eau et de gras, c’est tout bénéf.

Petit récap.

Dès fin novembre, je lave mes cheveux une fois pas semaine avec ma potion magique: un mélange de ghassoul, quelques gouttes d’HE d’ylang-ylang (favorise la repousse et miam l’odeur) et un soupçon d’huile végétale de jojoba. Dernier lavage de tête: le dimanche 11 décembre dernier. Je fais quand même mon brushing (bouh!!!) histoire de pouvoir coiffer mes cheveux matin et soir sans finir par ressembler à Fifi Brindacier en mode brunette! Ben oui, je travaille, j’ai une petite vie sociale et un peu d’égo!

cheveux-dormir-femme-illustration-dessin-cassandraSource photo : C. Cassandra
 Première semaine tranquille. Mes cheveux sont habitués depuis très longtemps à un lavage hebdomadaire (sauf en été)

A la fin de la deuxième semaine, je dois reconnaître, que j’ai le cuir chevelu qui me tiraille un peu. Principalement en fin de journée, quand je me brosse, j’ai un peu mal aux cheveux (et non je ne bois pas!).

Semaine 3: étonnement cette semaine m’a semblé moins pénible que la précédente. Quand je les coiffe tête en bas, ils restent en haut quand je la relève (#yeuxquiroulent). Je sens bien que vous auriez aimé être avec moi dans la salle de bain à ce moment-là. Mais que nenni, j’ai mes moments d’intimité, non mais! Et une once de dignité, aussi!

J’en suis à la fin de ma 4ème semaine. J’en ai marre d’avoir les cheveux attachés, surtout qu’en Alsace, il fait juste #moinsbeaucouptropfroid! Du coup, mes cheveux (attachés, hein!) ne sont pas là pour me tenir chaud; je ne peux pas mettre de bonnet parce que je me décoifferais, et donc je me pèle sérieusement le caillou. En plus, c’est bizarre mais la sensation de tête mouillée me manque. J’ai bien envie de sentir de l’eau ruisseler sur ma tête. C’est comme quand on va se baigner, moi j’ai qu’une envie, c’est de plonger la tête sous l’eau et de ressortir comme çà….ouais, grande classe!

 

fr123Crédit photo: fr.123rf.com

Alors bilan:

* écologique: objectif atteint. Ne fabriquez plus de flacon plastique pour moi, Messieurs Dames les industriels, je n’en ai plus besoin. Et un déchet en moins dans la salle de bain. çà c’est plutôt bien, d’autant plus que j’achète ou fais acheter mon ghassoul au Maroc en vrac.

* économique: objectif atteint n°2. Franchement à 10 dirhams (environ 1€) le paquet de ghassoul qui me dure au moins 6 mois, çà se passe de commentaire même si je rajoute le prix de l’HE d’ylang-ylang et de l’huile végétale. En plus, je l’utilise également en enveloppement pour le corps: à mélanger avec de l’eau de rose ou de jasmin, après un gommage au gant de crin, vous aurez la peau délicate, douce et agréablement parfumée.

* et mes cheveux, me direz-vous? Eh bien je vous le dirais quand je les aurais lavé 😉

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mon aventure capillaire: Saison 1 Episode 3 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s